Le BURKINA FASO

Publié le par Phoenix

Je passais 3 fabuleux mois de vacances à Brazzaville dans mon pays, ou je retrouvai ma tendre mère qui m'acceuili avec toute la douceur et l'esprit maternel qu'elle pouvait offrir.J'étais bien content d'etre chez moi, ma chambre à l'exterieur,mes potes René  et DanielOKOUYA, Fancis DINGA etc... furent là aussi.
Mais le plus était ma rencontre avec Chérita HYMATH.Je vous passe des détails.


Apres une demande d'inscription ratée pour la france, je m'envolais pour Ouagadougou au BURKINA-FASO pour des études de médecine(HAY HAY HAY!!!).


Le Burkina Faso (ou pays des hommes intègres), également appelé Burkina, anciennement Haute-Volta, est un pays d'Afrique de l'Ouest sans accès à la mer. Ses habitants sont les Burkinabè (mot invariable).

Le Burkina Faso est limitrophe de six pays. Le Mali au nord, le Niger à l'est, le Bénin au sud-est, le Togo et le Ghana au sud et la Côte d'Ivoire au sud-ouest.

Ancienne colonie française, la Haute-Volta obtient l'indépendance en 1960. Le nom actuel du pays (Burkina Faso) date du 4 août 1984, sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Il signifie la patrie des hommes intègres en langues locales mooré (burkina signifiant « intègre ») et bamanankan (faso se traduisant par « patrie »). C'est une combinaison dans deux langues principales du pays (le mooré parlé par les Mossi, ethnie majoritaire du Burkina et le bamanankan ou « langue des Bambara » ou des Dioula parlée dans la sous-région ouest-africaine). Burkinabè qui désigne l'habitant (homme ou femme) est en foulfouldé, langue parlée par les Peuls, peuple d'éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest.



 

Des


Ville effervescente on s'y déplace surtout en mobilette.

 




 

Devanture de la grande poste de Ougadougou.


 





Je passe donc deux années à Ouagadougou à la Faculté de Médecine, ou je rencontre tout d'abord Mr SAKANDE ou plutot Docteur SAKANDE, Anatomopathologiste au CHU de Ougadougou,Sorgho LEBENDE (à la fois pharmacie, député et prince héritier de Tenkodogo) mais aussi mes potes et tous ceux qui ont passé du bon temps avec moi: BOUE-JEAN Hermann, Jean-Marc SANOU mon pote du couloir de la mort, Soul, Lison, NDA EZOUA Rachel, Claudine LANKOUANDE, Déborah BELEMSAAGA, ATTIRON José, Olivier KOUASSI, ma cousine laéticia GAMBOLO, Richard TIAGUE, mes collocataires Armel GOMA, Jules BIKANDOU, et sévérin KALANGUEMBO, mon voisin philippe , HABIB Tidjani et j'en passe....

J'ai découvert des aliments comme le THO, atchéké poisson (vendu au carrefour séparant Zogona de Ouemtenga), des boisson comme le dolo,

Seulement l'histoire au burkina ne se termina pas comme prévu, en tout cas comme souhaité.

J'échouais à deux reprises mon examens de passage en deuxieme année. Au final je du donc quitter le burkina apres deux années d'études , de fetes(le JIMMY'S, le new jack, les maquis) et de rencontres.


 

Ahh! dur dur de quitter ce pays auquel on s'attache facilement, et les bobolaises ahhhhhh!!!

l'aventure s'arreta donc là!



 


 



Publié dans Mon parcours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article